Mauvaise haleine bébé

La mauvaise haleine chez le bébé est un phénomène rare, mais pas impossible. En général, ce sont les adultes, notamment les personnes déjà avancées en âge, qui sont davantage exposées à ce problème. C’est pourtant un malaise qui frappe l’enfant dès son plus jeune âge, lorsqu’il est en proie à une santé défectueuse. Si les parents ont raison de s’inquiéter au regard d’une mauvaise haleine qui frappe de plein fouet leurs bébés, malgré la réputation de fraicheur de l’haleine qu’on leur prête, ils ne devraient pas pour autant considérer cette situation comme étant irrémédiable. combattre la mauvaise haleine du bébé, reste une possibilité.

Les causes possibles de la mauvaise haleine du bébé

De la diphtérie à l’amygdalite en passant par la rhino-pharyngite, les maladies à la base d’une mauvaise haleine du bébé, peuvent se décliner sous plusieurs facettes. Plutôt que de s’alarmer devant la situation, il est plus judicieux pour les parents, de mettre leur enfant à la disposition d’un médecin spécialiste capable d’établir le diagnostique et la cure de l’affection sous-jacente à la mauvaise haleine du bébé. La fraicheur de l’odeur sortant de sa bouche, ne tardera pas à se faire remarquer dès que l’équilibre de la santé sera de retour.

La mauvaise haleine du bébé a d’autres causes

Les problèmes de santé ne sont les seuls à pouvoir occasionner une haleine fétide chez le bébé. Cette dernière peut être occasionnée par d’autres facteurs. Il en va ainsi du fait de sucer le pouce en permanence ou d’être en proie à une poussée des dents. Par de là ces phénomènes, la digestion défectueuse peut aussi être indexée.

Mieux que l’adulte, le bébé a besoin d’une alimentation, qui loin d’être le facteur d’une floraison des maladies comme l’haleine défraichie, participe à l’optimisation de son état de santé. Pour ce faire, la richesse et la variété de leurs éléments constitutifs, ne doit pas occulter la réalité selon laquelle, leur digestion se doit d’être le plus souple possible. Les difficultés de l’estomac à accomplir sans encombre, le processus de digestion des aliments, se répercutent immédiatement sur la qualité de l’haleine. Celle-ci devient malpropre indépendamment du fait que la personne concernée soit un bébé ou un adulte. Il est alors urgent de mettre un point d’honneur sur la qualité des aliments que consomme votre bébé, faute de quoi, votre désolation sera grande lorsque vous constaterez que son haleine a perdu sa fraicheur. Un détour sur : comment mieux manger permet de combattre la mauvaise haleine, est opportun.

Que faire pour mettre un terme a une mauvaise haleine du bébé ?

L’haleine fétide du bébé due à une maladie bien déterminée, ne peut être enrayée que par l’intervention d’un médecin. En dehors de ce cas, les soins prodigués par les parents à leurs bébés et l’inculcation des bonnes habitudes à ces derniers, peuvent leur permettre de retrouver le chemin de la fraicheur de l’haleine.

La mauvaise haleine du bébé n’est pas récurrente, mais dès son apparition, il est urgent de chercher ses causes afin de l’endiguer le plus rapidement possible. Inscrivez-vous sur cette page pour obtenir plus d’informations par vidéos et documents à télécharger gratuitement.

Mauvaise haleine le matin

Les statistiques au sujet d’une mauvaise haleine le matin sont sans appel. La quasi-totalité des personnes souffre d’un problème de mauvaise haleine le matin immédiatement après avoir quitté le lit. Cette situation est aussi dramatique que la perspective d’une inefficacité du brossage des dents le soir avant de se coucher.

En réalité, beaucoup de sujets haliteux au réveil matinal, estiment avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable. Ils se nettoient les dents et la langue sous une bonne fréquence, malgré cela, la fétidité de leurs haleines est toujours aussi vivace qu’autrefois.

Eu égard à la désolation que suscite ce constat, le sujet haliteux peut être porté à croire que la mauvaise haleine est inhérente à son être. Elle ne le quittera plus jamais et l’accompagnera partout il va. Elle peut d’ailleurs faire office de norme, de principe en vertu duquel, avoir une bonne haleine le matin serait plutôt une exception. Pourtant, la mauvaise haleine du matin n’est pas une maladie incurable. Il existe les solutions pour combattre la mauvaise haleine.


Quelles sont les causes de la mauvaise haleine au réveil matinal ?

Les mauvaises odeurs qui sont constatées dans la bouche après le réveil matinal, ont deux explications possibles. D’un côté, les remontées gastriques nocturnes découlant d’une digestion défectueuse, sont souvent pointées du doigt. Un estomac qui a du mal à assurer le processus de digestion des aliments pendant le sommeil, est moins en clin à se mettre en faveur d’une bonne haleine, que celui qui doit assurer la charge de la digestion des aliments sains, variés, pas très lourds et peu odoriférants. La mauvaise haleine estomac est une réalité manifeste.

D’un autre côté, la mauvaise haleine matinale est aussi due aux bactéries anaérobies dont le développement est beaucoup plus propice pendant le sommeil. En effet, les glandes salivaires diminuent leur production pendant ce laps de temps. Cela entraine une sécheresse de la cavité buccale, balisant ainsi la voie à ces êtres microscopiques qui affectionnent particulièrement les milieux secs.

Comment faire face à une haleine fétide matinale ?

La premier moyen de lutter contre l’haleine fétide du matin, est de se brosser systématiquement les dents et la langue le soir après avoir mangé et avant de dormir. Le brossage du soir permet d’enlever de la bouche, les particules alimentaires issues des derniers repas de la journée, de peur qu’ils ne servent de repas aux bactéries. Par la même occasion, le nombre de ces bactéries elles-mêmes, sera significativement réduit. Le brossage du matin rentre dans le même sillage que celui du soir en ce qui concerne le nombre de bactéries présentes dans la bouche.

L’usage d’un gratte-langue est capital dans la lutte contre les bactéries anaérobies. C’est l’instrument par lequel, la langue est débarrassée de la quantité impressionnante de microbes qui s’y accumulent en longueur de journée et dans la nuit.

Une alimentation légère sera privilégiée le soir à celle qui suppose une digestion complexe. La lourdeur de la digestion nocturne exacerbe le problème de la mauvaise haleine matinale. A côté de toutes ces mesures dont il est fait état plus haut, l’inhalation d’un verre d’eau le matin, peut largement contribuer à restaurer une haleine correcte le matin.

Pour obtenir plus d’informations sur la mauvaise haleine et les solutions pour en venir à bout, inscrivez-vous sur cette page. Vous obtiendrez ainsi des vidéos et des documents à télécharger gratuitement.

Ceci est un article titré ‘mauvaise haleine le matin’

Solutions mauvaise haleine

La mauvaise haleine peut se manifester sous différentes facettes et aux moments bien précis. Elle atteint son point culminant au réveil matinal, moment par excellence où il est difficile d’avoir une bonne haleine, même après s’être brossé les dents le soir avant de se coucher. Elle s’affirme aussi avec un peu plus d’acuité juste après avoir participé à une fête particulièrement alcoolisée et pendant laquelle, il a été difficile de faire attention à la qualité et à la quantité des aliments inhalées. La fatigue et le stress sont également les causes les plus évoquées de la mauvaise haleine. Cette diversité des occurrences possibles de la maladie, s’aligne sur la diversité de ses origines potentielles : bactéries anaérobies, malpropreté de la cavité buccale, troubles psychologiques ou digestifs, la liste peut être très longue. Cela n’enlève en rien, la possibilité de résoudre définitivement le problème quelle que soit sa nature.

Accorder un peu plus de soins à la bouche : première mesure contre la mauvaise haleine

La qualité et la fréquence du brossage des dents ou de la langue peuvent être remises en cause face à une halitose chronique. bien se brosser les dents pour eviter la mauvaise haleine, est essentiel. Le problème pourrait provenir d’une négligence des soins apportés à cet organe. Ce n’est pas de façon aléatoire que les dentistes conseillent d’utiliser non seulement une brosse à dents, mais aussi, un fil dentaire et un grattoir à langue, pour débarrasser de cet organe, toutes les particules alimentaires qui pourraient participer à la corruption de l’haleine. Assurément, un brossage des dents et de la langue, effectué de façon trop rapide et moins de deux fois par jour, est une attitude qui conduira tôt ou tard, non seulement à une mauvaise haleine, mais aussi, aux différents troubles buccaux tels que la gingivite, le tartre et la carie dentaire.

Après s’être idéalement brossé les dents pendant au moins deux minutes à l’issu de chaque repas, il est conseillé de faire usage des compléments à ce brossage qui prennent la forme du nettoyage de la langue et des zones situées entre les dents, respectivement à l’aide d’un gratte-langue et d’un fil dentaire.

Avoir un régime alimentaire plus sain : autre solution au problème de mauvaise haleine

Un mode alimentaire relâché et récurrent conduit à une fétidité chronique de l’haleine. L’estomac n’est pas une poubelle. C’est l’un des organes centraux de la digestion. Le brader reviendrait à faire face aux troubles alimentaires ponctuels, signes avant-coureur d’une haleine morbide.

Une alimentation trop riche en certaines matières telles que les protéines et les corps gras et qui de plus, n’est pas diversifiée, entraine un déséquilibre du fonctionnement de l’estomac. Pourtant si cet organe rencontre des problèmes, ceux-ci se répercutent immédiatement sur la qualité de l’haleine. Dès lors, bien manger et boire uniquement de l’eau, tout en nettoyant constamment la bouche, sont les chemins conduisant à une haleine fraiche.

Mauvaise haleine estomac

Les sources possibles de la mauvaise haleine peuvent être de plusieurs ordres. Parmi elles, l’estomac est l’organe du tube digestif, qui figure en très bonne place après la cavité buccale, l’organe le plus pointé du doigt lorsqu’un cas de mauvaise haleine est évoqué. En effet, c’est ici que s’opèrent les actions néfastes des bactéries anaérobies, organismes microscopiques clés dans la survenance des principales puanteurs de la bouche.

Le reflux gastro-œsophagien est une maladie gastrique dont l’une des principales propriétés est le pourrissement des odeurs de la cavité. Après les remontées gastriques, elle est l’une des principales causes de l’halitose provenant de l’estomac.

Le reflux gastro-œsophagien est une affection désagréable qui procure une réelle sensation d’inconfort au niveau de l’estomac, surtout après les repas. Il s’agit d’une forte impression de brûlure qui, non seulement est douloureuse, mais aussi, s’accompagne d’une mauvaise haleine. Cette gêne pourrait pourtant facilement être étouffée si un régime alimentaire équilibré est suivi à la lettre. Qu’à cela ne tienne, il existe des médicaments capables de résoudre ce problème dès son apparition.

Les médicaments contre la mauvaise haleine provenant de l’estomac

Contre une haleine fétide, des médicaments ont été mis sur le marché. Ils aident à retrouver l’équilibre souhaité, mais leur efficacité ne prend tout son sens que lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec les gestes quotidiens indiqués dans le cadre de la lutte contre la mauvaise haleine : se brosser les dents et la langue après tous les repas, contrôler la qualité et la quantité des aliments qui entrent dans la bouche chaque jour, boire une quantité suffisante d’eau pour hydrater la bouche et le corps, consulter un dentiste au moins une fois par an.

Une sensation de brûlure dans l’estomac, qui remonte jusqu’à la gorge et qui de surcroît, engendre une mauvaise haleine, n’est pas un phénomène bénin. C’est le signe de la présence du reflux gastro-œsophagien. Dans ce cas, le gastro-entérologue est le spécialiste le mieux placé pour diagnostiquer et établir une cure de la maladie. Celui-ci peut aussi être consulté sur recommandation d’un médecin généraliste. Les médicaments utilisés dans le cadre du traitement de cette maladie, ne peuvent être consommés que sur prescription de ce spécialiste.

La corrélation entre l’alimentation, la mauvaise haleine et les problèmes d’estomac

Le tube digestif est l’appareil qui assure la bonne fin du mécanisme de transformation des aliments en nutriments au sein de l’organisme. Le fonctionnement de l’estomac qui constitue son point d’orgue, serait gravement mis en péril si les aliments ne sont pas consommés de façon équilibrée. Il n’est donc pas étonnant de souffrir d’une halitose sévère lorsqu’on ne prête aucune attention à ce qui entre dans la bouche.

En clair, la consommation récurrente des aliments bondés de sucre, de graisse ou d’autres matières faisant échec à la fraicheur de l’haleine, ne saurait rendre service au sujet haliteux. Dans cette hypothèse, l’estomac ne travaille pas dans les conditions qui lui sont favorables. Cela entraine des troubles digestifs qui altèrent la qualité de l’haleine.

La mauvaise haleine n’est pas insurmontable. Inscrivez-vous sur cette page pour obtenir plus d’informations par vidéos et documents téléchargeables.

Mauvaise haleine : y a t-il d’autres causes possibles ?

Les causes de la mauvaise haleine sont susceptibles d’une énumération assez longue, car de nombreux agents pathogènes peuvent être indexés, même si les bactéries anaérobies qui se trouvent dans la bouche, figurent parmi les plus plébiscitées. Les sujets haliteux ne réunissent pas tous les facteurs de mauvaise haleine. Cette maladie a des spécificités qui dépendent des particularités de chaque organisme. Tandis que la gêne est passagère chez certaines personnes, elle est plutôt chronique chez d’autres. Des deux côtés, il importe de prendre les mesures adéquates à cette situation inconfortable. les solutions pour combattre la mauvaise haleine ne sont-elles pas tributaires de la détermination de leurs causes ?


Trois gestes forts anti mauvaise haleine

Les habitudes de vie quotidienne doivent inclure les démarches rentrant dans le cadre de la restauration d’une bonne haleine. Elles peuvent prendre la forme d’une consultation régulière du dentiste, d’un brossage régulier des dents et de la langue et d’une accoutumance à un régime alimentaire sain.

La visite du dentiste permet de détecter très tôt, les affections en gestation dans la bouche et susceptibles de nuire à la fraicheur de l’haleine. Par elle, les conseils importants peuvent aussi être obtenus dans l’optique d’adopter un mode de vie plus correct. S’il est recommandé de se livrer à cette activité au moins une fois par an, nous assistons malheureusement à un constat selon lequel, certains patients perdent de vue cette nécessité, négligent leurs halitoses et préfèrent se blottir derrière les simples masqueurs de la maladie.

Le brossage récurrent des dents qui a pour fonctions, de nettoyer la bouche et de barrer la voie aux bactéries responsables de ses senteurs, est une règle élémentaire, bien suivie par toute personne souhaitant mettre un terme aux mauvaises odeurs. Comment ne pas le faire si l’on admet le fait que notre bouche soit sans cesse sollicitée par les microbes ayant des origines multiples ? N’est-elle pas la porte d’entrée des aliments qui laissent toujours leurs particules entre les dents après être inhalés ? Nous ne le dirons jamais assez, le nettoyage de la bouche est essentiel à sa propreté et par ricochet, à celle de l’haleine.

Le régime aliment sain implique la consommation des aliments variés, dépourvus de certaines matières et ce, sous une bonne fréquence journalière. Il exclut les produits tels que l’alcool et le tabac. De même, c’est avec beaucoup de restrictions qu’il autorise certains aliments, compte tenu de leurs effets désagréables sur la qualité de l’haleine. Il en va ainsi du café, des épices et des aliments riches en protéines. Leur consommation abusive induit l’arrivée des gaz malodorants dans la bouche. Cela se justifie de plusieurs manières, soit elles entrainent la sécheresse de la cavité buccale (café), soit elles favorisent la bonne nutrition des bactéries anaérobies (protéines).

Ces trois gestes élucidés plus haut montrent que la mauvaise haleine peut aisément se soigner. Inscrivez-vous sur cette page pour avoir des informations gratuites par vidéos et livres gratuits à télécharger.

Mauvaise haleine causes

Les causes de la mauvaise haleine sont multiples. Leur connaissance permet pourtant de définir avec précision, les méthodes thérapeutiques les plus envisageables face à cette gêne. Assurément, une haleine incorrecte est la marque la plus évidente de l’existence d’un déséquilibre profond qui taraude l’organisme dans une de ses articulations. Autant la cavité buccale peut être à l’origine de la situation, autant l’une des composantes du tube digestif peut être touchée. Quoi qu’il en soit, il est inutile de trainer une haleine des égouts pendant longtemps, lorsqu’on sait que les solutions pour combattre la mauvaise haleine existent.

Les origines d’une haleine infecte

Certains aliments auxquels nous accordons une place importante dans notre régime alimentaire quotidien, ont la particularité de nous mener vers une haleine défraichie. Heureusement, cela ne dure que quelques heures dans la majeure partie des cas. Ces mauvaises odeurs n’ont donc pas la peau dure. Elles sont provisoires. Malgré cet état de fait, il leur est toujours possible d’empoisonner le bien-être de la personne qu’elles investissent, au moment où celle-ci s’adresse à d’autres personnes. D’où l’intérêt de les masquer ou de les éradiquer dès qu’elles se signalent. Mâcher un chewing-gum, sucer un bonbon ou consommer des pastilles, sont les gestes qui tiennent en échec, les senteurs émanant de l’oignon, l’ail ou encore le café, pour ne citer que ces produits odoriférants.

La mauvaise haleine ne s’explique pas uniquement par des raisons alimentaires. Nombreux sont les dysfonctionnements du tube digestif qui aboutissent aux mauvaises odeurs de la bouche. Nous en voulons pour preuves, les rhinites, les pharyngites et le reflux gastro-œsophagien. Dans ces hypothèses, il est difficile de ne pas avoir une mauvaise haleine même en se brossant les dents tous les jours. Le traitement du problème doit prendre en compte, son origine digestive. Par conséquence, il est préférable de soigner les maladies causant l’haleine infecte pour espérer retrouver la fraicheur d’antan.

Les sources les plus évoquées d’une mauvaise haleine chronique

La mauvaise haleine qui se manifeste dès le réveil matinal, est souvent due à un relâchement de l’hygiène de la bouche. Ce n’est donc pas de façon aléatoire qu’il soit recommandé de se brosser les dents tous les soirs avant de se coucher. Cela permet de limiter l’action des bactéries qui se sentent plus fortes pendant le sommeil.

Les gingivites et les caries détectées tardivement ou mal soignées, sont aussi parmi les causes les plus importantes de la mauvaise haleine chronique. Les bactéries affectionnent les zones de la bouche sujettes à ce type d’affection.

Quel que soit le problème à l’origine de la mauvaise haleine, le dentiste reste un interlocuteur privilégié. S’adresser à lui, c’est s’en remettre à un expert habitué au traitement des souffrances causées par la mauvaise haleine. Cette maladie n’est donc pas incurable. Inscrivez-vous sur cette page pour recevoir plus d’informations gratuites par vidéos ou documents à télécharger.

Combattre les bactéries de la mauvaise haleine

Les problèmes de mauvaise haleine ont pour principaux agents pathogènes, les bactéries qui vivent dans la bouche. Il s’agit principalement des bactéries anaérobies. Bien qu’elles participent avec les bactéries aérobies, à la construction de la flore buccale, elles sont nuisibles à celle-ci, lorsque leur nombre devient intenable. Leurs effets ne sont pas seulement visibles au regard de la mauvaise haleine que dégagent les personnes dont elles investissent la bouche. Les caries et tartres dentaires, sont également à mettre sous leur compte. Les gingivites et autres maladies de la langue, ne sont pas oubliées. Dès lors, bien se brosser les dents pour eviter la mauvaise haleine, est essentiel.

Le brossage de la langue, la clé d’une bonne haleine

Il n’y a rien de tel que de revoir la qualité de son hygiène bucco-dentaire lorsque les senteurs de la bouche commencent à se manifester avec sévérité. Le problème peut être dû à la malpropreté de la bouche.

Les particules alimentaires qui restent entre les dents, ne rendent pas service au quêteur d’une bonne haleine. Elles aliments les êtres microscopiques qui finissent par les décomposer, produisant ainsi, un acide destructeur des dents et des gencives. Cette matière produite sous l’action de ces agents pathogènes, dégagent des senteurs intenables qu’un brossage régulier des dents, permet d’éviter. Celui-ci se fait au minimum en deux minutes avec une brosse à dents renouvelée tous les mois.

La lutte contre les bactéries responsables de la mauvaise haleine

C’est avec désolation qu’on constate très souvent que le brossage des dents à lui seul, ne permet pas d’enrayer définitivement les mauvaises odeurs de la bouche. C’est ainsi que d’autres méthodes sont envisagées. Appliquées avec minutie, elles concourent à la restauration d’une bouche propre et prédisposée à n’exhaler aucune senteur malodorante.

Face au fil dentaire, les bactéries qui s’incrustent entre les dents, ne résistent pas. Sa propriété nettoyante est sans appel. Son usage suppose les limites de la brosse à dents, incapable de nettoyer toute la cavité buccale. Si elle donne un aspect propre à la dentition, il n’en va pas de même de l’espace qui sert de limite entre les dents. C’est ici qu’opère le fil dentaire dans toutes ses articulations.

L’un des meilleurs alliés de la brosse à dent et du fil dentaire, est le gratte-langue. C’est l’instrument qui libère de la langue, la saburre dont elle est recouverte et qui sert de couverture aux agents de la mauvaise haleine. En effet, les papilles gustatives constituent pour les bactéries anaérobies, le refuge qui leur est le plus favorable. De cet endroit, elles accomplissent toutes les actions en vue du ternissement de l’haleine. Elles se servent d’un enduit blanchâtre qu’elles fabriquent, pour se protéger de l’oxygène, un gaz qui leur est défavorable. Le gratte-langue tient cette mesure protectrice en échec et sème le doute dans leurs nids.

Les solutions pour combattre la mauvaise haleine

Il y a de nombreuses solutions pour combattre la mauvaise haleine. On peut utiliser des trucs et astuces tous les jours pour rafraîchir son haleine et passer plus de temps à se brosser les dents. On peut aussi boire plus d’eau et faire des bains de bouche réguliers tout en faisant attention à ce qu’on mange. Pour combattre le fléau, on se tourne parfois vers les remedes de grand mere contre la mauvaise haleine ou les traitements 100% naturels, qui fonctionnent dans l’ensemble et pour la grande majorité. Cela n’enlève rien à l’inefficacité dont fait montre, une frange importante de ces produits.

Dans tous les cas, si le problème de mauvaise haleine est temporaire ou durable, les solutions ne sont pas les mêmes. Pour se débarrasser de la mauvaise haleine avec des solutions efficaces, on ne fait pas la même chose selon que la mauvaise haleine est un problème qui persiste (j’ai mauvaise haleine le matin) ou selon que la mauvaise haleine est un problème passager (quand je fais la fête, le lendemain j’ai mauvaise haleine).

Pour traiter votre problème de mauvaise haleine, n’oubliez pas que les solutions ne fonctionneront pas toutes de la même façon si vous avez mauvaise haleine régulièrement ou si vous avez mauvaise haleine de temps en temps.

Solutions en cas de mauvaise haleine persistante

La mauvaise persistante peut avoir plusieurs causes, mais dans la majeure partie des cas, les bactéries et la décomposition des particules alimentaires de la bouche, sont constamment mis en cause. D’où l’urgence de se brosser régulièrement les dents et la langue avec des instruments appropriés. Le fil dentaire agit sur les zones difficilement accessibles lors du brossage des dents. Bien que ce brossage soit nécessaire, il ne suffit pas, nombreuses sont les parties de la bouche qui restent intactes même après le brossage.

Se déshydrater permet de lutter contre la dessiccation de la bouche. Les bactéries responsables des senteurs, aiment vivre dans un environnement sec. C’est pourquoi, la cavité buccale exhale toujours les puanteurs dès le réveil matinal, moment privilégié de la baisse de l’activité des glandes salivaires.

Un régime alimentaire déséquilibré, est une porte ouverte à la mauvaise haleine. Les aliments à forte odeur comme l’oignon, l’ail, le fromage, le café, provoquent une haleine fétide. A côté de cela, Tout excès dans la consommation de certains produits, nuit gravement à l’haleine. Guérir de sa mauvaise haleine, c’est manger de façon saine, équilibrée et variée.

Enfin, se faire consulté par un dentiste en cas de mauvaise haleine persistante, est fortement recommandé. Très au fait des maladies pouvant affecter la bouche, il est un spécialiste formé pour accompagner les sujets haliteux dans leur lutte.

Solutions en cas de mauvaise haleine non persistante

En cas de mauvaise haleine non persistante, le problème est moins sérieux que dans l’hypothèse évoquée plus haut. Cela n’occulte pas la nécessité de chercher à y voir un peu plus clair afin que la situation n’aille pas de mal en pire. La recherche des causes de cette gêne passagère, peut aussi passer par les services d’un dentiste.

Combattre la mauvaise haleine

La mauvaise haleine est un effet dont il faut préalablement cerner la cause. La richesse de cette assertion vaut son pesant d’or dans le cadre de la lutte acharnée contre cette gêne. En effet, aucune mauvaise haleine ne saurait se présenter dans la cavité buccale de façon fortuite. Elle est toujours le fruit d’un dysfonctionnement qui se profile soit dans l’organisme, soit dans la cavité buccale elle-même. La connaissance exacte de ce dysfonctionnement, est le premier pas vers l’établissement d’une formule apte à enrayer les senteurs de la bouche.

Savoir débusquer les fondements de sa mauvaise haleine

Les causes d’une haleine peste ne sont pas les mêmes en tout état de cause et chez toutes les personnes. Elles varient amplement au gré de la considération de chaque personne. Cette multitude de causes possibles de cette situation, entraîne inéluctablement une pluralité des démarches à employer pour juguler le fléau. La lutte contre la mauvaise haleine ne se voudra efficace que lorsqu’elle intégrera en son sein, les éléments subjectifs propres à chaque patient.

La détermination des causes de la mauvaise haleine, stimule la mise en place des formules les plus appropriées à la guérison. Ainsi, le fait de se rendre compte que son affection soit due à une absence ou à une mauvaise qualité de l’hygiène bucco-dentaire, constitue une invite à se brosser les dents et la langue sous une bonne fréquence quotidienne. Le tout ne sera plus simplement de le faire, mais d’optimiser ce geste afin que, non seulement il devienne une habitude, mais aussi, qu’il se fasse avec les meilleurs instruments possibles.

Le fait de s’apercevoir que son halitose ait des origines psychologiques, est une interpellation allant dans le sens de l’endiguement des troubles émotionnels se traduisant par un sentiment général d’inconfort de l’esprit. Cet état d’âme peut lui-même trouver son origine dans la mauvaise haleine. Très souvent, le sujet haliteux perd son assurance, la confiance soi-même qui le porte vers les autres, sans craindre les remarques désagréables qui pourraient être formulées contre lui du fait de ses senteurs. La relaxation en vue de l’enrayement du stress, doit alors être de mise.

Le fait de diagnostiquer un déséquilibre du fonctionnement du tube digestif, vecteur de la mauvaise haleine, invite à traiter la maladie sous-jacente à ce désagrément. Le foie, l’estomac ou l’œsophage, peuvent être mis en cause. Les maladies qui frappent ces organes, ternissent souvent la qualité de l’haleine. D’un autre côté, la situation peut aussi être due à la mauvaise qualité alimentaire du sujet haliteux. Il lui appartient alors de ménager tous ses efforts en vue de la restauration d’un style alimentaire correct. Celui-ci devra systématiquement exclure la consommation accrue des aliments qui favorisent la puanteur de la bouche.
La mauvaise haleine n’est donc pas une maladie incurable, même si parfois elle a la peau dure. Inscrivez-vous sur cette page pour recevoir des informations gratuites par vidéos et documents téléchargeables.

Bien se brosser les dents pour éviter la mauvaise haleine

Le manque d’hygiène dentaire est la première cause de la mauvaise haleine. Cependant, il ne faut pas confondre le manque d’hygiène dentaire et une mauvaise hygiène dentaire. Cette dernière catégorie s’apparente à une mauvaise méthode de brossage qui fait que vous aurez beau vous brosser les dents toutes les heures vous n’arriverez pas à régler votre problème de mauvaise haleine.

En effet, un mauvais brossage des dents permettra aux bactéries de rester dans votre bouche. D’où l’appel : mauvaise haleine n’ayez plus peur du dentiste
Un bon brossage n’est pas lié à la quantité mais plutôt à sa qualité (si on peut allier les deux, c’est encore mieux !).

Il faut savoir que vos dents sont composées de 5 faces (externe, interne, masticatoire et deux faces proximales).

Un brossage classique ne va agir que sur les faces externes, internes et masticatoires. C’est déjà pas mal mais cela reste insuffisant pour éliminer toutes les bactéries.

Votre brosse à dents ne parviendra pas à nettoyer correctement les faces proximales. Pour cela il faut utiliser du fil dentaire qui vous permettra de retirer les bactéries présentes entre vos dents.

Pour aller plus loin dans votre brossage, nous vous conseillons d’utiliser également un gratte langue pour enlever les (nombreuses) bactéries qui se nichent sur la partie supérieure de votre langue.

Même si vous avez toujours entendu dire qu’il fallait compter 3 minutes pour avoir “les dents propres”, il faudra compter sur quelques minutes supplémentaires pour venir à bout du maximum de bactéries présentes dans votre bouche.

Il se peut que malgré un bon brossage votre mauvaise haleine persiste. Si c’est le cas, d’autres causes peuvent être l’origine de votre mauvaise haleine (ex. estomac, nez/sinus, etc.). Dans ce cas, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre médecin.


La position de l’Organisation Mondiale de la Santé sur le brossage des dents

Les consignes de l’Organisation Mondiale de la Santé, sont formelles en ce qui concerne le brossage des dents et l’usage de la pâte dentifrice : cette institution conseille la consommation d’au moins six tubes de pâte dentifrice par an. En ce qui concerne la brosse à dents, un minimum de quatre est requis. Ceci ne concerne que les brosses à dents originales et bien ficelées.

A quels moments faut-il se brosser les dents ?

Il existe un idéal dans la fréquence du brossage des dents. Il exige de pratiquer cette activité immédiatement après les repas, aussi moindre soient-ils. L’objectif est d’éliminer rapidement de la bouche, tous les résidus alimentaires qui s’incrustent entre les dents, afin qu’ils ne servent pas de repas aux bactéries. Qu’à cela ne tienne, deux séances de brossage par jour sont suffisantes pour garder la bouche en bonne santé. Le brossage du soir est le plus important en ce sens qu’il permette une meilleure protection de l’émail durant le sommeil, moment privilégié de l’accroissement de l’activité des bactéries.